samedi 26 mai 2012

mercredi 23 mai 2012

Lover dose : la vie de deux couples toxicomanes à New York






"Ce film raconte la vie de deux couples toxicomanes. Il n'y ni musique, ni narration, ni effets spéciaux. Ce que vous allez voir a été filmé par les réalisateurs au cours d'une période de 18 mois. L'amour peut il survivre dans les rues de New York ?". 

Au lit les enfants, c'est pas pour vous !


mardi 22 mai 2012

The Two Escobars




(Sous titres anglais seulement )

Portraits croisés de Pablo et de Andres Escobar. Le premier à la tête du célèbre cartel de Médélin, meurt en 1993 assassiné par les Pepe's (coalition entre l'Etat colombien et narcotrafiquants rivaux). Le second, à la tête de l'équipe nationale (de football) meurt un an plus tard, criblé de balles à la sortie d'une discothèque, coupable d'un but contre son camp qui élimina la sélection de la coupe du monde 94. Entre les deux Escobar pas de parenté, mais une époque, une économie. Celle du trafic de cocaïne et de l'age d'or, court mais intense, du football colombien. L'un et l'autre se renforçant pour finir par se détruire et s'éloigner. Destins tragiques d'un pays où le ballon passe la ligne blanche.

lundi 21 mai 2012

Cocaine Cowboys





 Partie 2 - Partie 3 - Partie 4 

(laisser un peu charger, player lent...)

Libre entreprise, quand tu nous tiens .... Une plongée haute en couleurs dans le Miami des années 70 - 80,  dont la prospérité exceptionnelle (comparée aux autres régions des USA) est à mettre au compte d'entrepreneurs motivés et à l'imagination débordante... La réalisation fluo et pétaradante du documentaire trouve pour une fois sa justification dans son sujet : un Miami Vice bling bling, bang bang , billets verts et flaques rouges...

jeudi 3 mai 2012

Noam Chomsky: La fabrication du consentement (1992)



 Partie 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12  

(Ce documentaire a fait l'objet d'un livre d'accompagnement, édité séparément )
Présentation par l'éditeur français:
« Dans cet ouvrage, désormais un classique outre-Atlantique (1988, rééd. 2002), les auteurs présentent leur « modèle de propagande », véritable outil d’analyse et de compréhension de la manière dont fonctionnent les médias dominants. Ils font la lumière sur la tendance lourde à ne travailler que dans le cadre de limites définies et à relayer, pour l’essentiel, les informations fournies par les élites économiques et politiques, les amenant ainsi à participer plus ou moins consciemment à la mise en place d’une propagande idéologique destinée à servir les intérêts des mêmes élites.
En disséquant les traitements médiatiques réservés à divers événements ou phénomènes historiques et politiques (communisme et anticommunisme, conflits et révolutions en Amérique Latine, guerres du Vietnam et du Cambodge, entre autres), ils mettent à jour des facteurs structurels qu’ils considèrent comme seuls susceptibles de rendre compte des comportements systématiques des principaux médias et des modes de traitement qu’ils réservent à l’information. Ces facteurs structurels dessinent une grille qui révèle presque à coup sûr comment l’inscription des entreprises médiatiques dans le cadre de l’économie de marché en fait la propriété d’individus ou d’entreprises dont l’intérêt est exclusivement de faire du profit ; et comment elles dépendent, d’un point de vue financier, de leurs clients annonceurs publicitaires et, du point de vue des sources d’information, des administrations publiques et des grands groupes industriels. »